Meteo parapente : Quel temps convient pour se lancer en parapente ?

Meteo parapente : Quel temps convient pour se lancer en parapente ?

Théoriquement, il est possible de faire du parapente par tous les temps. La question est seulement de savoir si c’est sûr.

Comme le dit une vieille blague :

“- Dis-moi, est-ce que je peux manger des amanites tue-mouches ?

– Bien sûr que tu peux ! Mais seulement une fois…”

Sérieusement, pour faire du parapente en toute sécurité, il y a un certain nombre de limitations météorologiques, telles que :

– Nous ne volons pas lorsqu’il pleut, qu’il neige, qu’il grêle, qu’il y a un orage, etc.

– Nous ne volons pas lorsque le vent est trop fort (plus de 12-15 km/sec)

– Nous ne volons pas lorsque la visibilité est faible (brouillard, nuages, obscurité, etc.).

Un autre facteur important à comprendre est la bonne direction du vent au moment du décollage. En termes simples, pour décoller avec un parapente, vous devez commencer contre le vent, ou au moins avec un léger vent latéral. En règle générale, chaque décollage est adapté à une certaine gamme de directions de vent. C’est pourquoi même si le temps est propice au vol un jour donné, cela ne signifie pas qu’il est possible de voler à partir d’un certain décollage. Un vent latéral ou arrière important ne nous permettrait tout simplement pas de décoller.

Nous suivons quotidiennement les prévisions météorologiques et pouvons vous suggérer s’il est possible de voler à partir d’un certain décollage un certain jour. Cependant, nous vous demandons de comprendre que parfois, même les prévisions les plus précises ne se réalisent pas.

Pour les vols de fond, nous avons également besoin de thermiques, ce qui n’est possible que lorsque le sol est réchauffé. Ce qui signifie que nous avons besoin d’un temps ensoleillé.

Qu’est-ce que le parapente ?

Le parapente ou parapente est un sport de planeur. On vole avec un parakite ou parapente. Bien qu’une aile de parapente ait une certaine ressemblance avec un parachute, son fonctionnement et son objectif sont très différents. Un parachute a pour but de briser une chute, donc une chute ralentie vers le sol. Avec le parapente, l’objectif est de rester en l’air, de voler. Une aile de parapente génère de la portance grâce à un mouvement vers l’avant dans l’air, tout comme un planeur. Une aile de parapente pèse environ 5 kg, et est transportée dans un sac à dos.

Décollage

On ne saute pas de quelque chose avec une aile de parapente, le décollage se fait en dévalant une pente. Ainsi, la toile se remplit d’air et forme une aile. Une fois que la portance est suffisante (déjà après quelques mètres) on se soulève du sol tout seul… Et on vole !

Voler

Une fois en l’air, comme le font les planeurs ou les deltas, on peut rechercher l’air ascendant sous forme de thermiques ou de vents ascendants dynamiques. Il est ainsi possible de rester en l’air pendant des heures ou de parcourir de longues distances.

Atterrissage

Grâce à un contrôle simple et précis, une aile de parapente peut se poser sur les plus petits terrains. Cela se fait sans choc ; quelques pas suffisent pour s’arrêter en douceur. La formation commence par l’apprentissage des techniques de base sur des pistes d’entraînement. On y apprend à démarrer et à atterrir en effectuant des vols d’entraînement de quelques dizaines de mètres, tout au plus à quelques mètres du sol. Vient ensuite l’entraînement aux vols en hauteur, au cours duquel on pratique des vols beaucoup plus longs.